4 ANS DEJA.....

Publié le par les africains du 13

Nous voici presque au terme de notre 4ème année au Burkina Faso. Tant de choses et d'évènements se sont passés. Un jour mon compagnon m'a dit : " tu pleureras quand tu viendras, tu pleureras quand tu partiras"; Il a eu raison. Je redoute déjà le départ en 2016.

J'ai eu la chance de faire partager notre vie ici à ma fille aînée en 2014 et c'est sa petite soeur qui partagera les mêmes moments au mois d'aout de cette année. J'ai envie de lui faire découvrir l'Afrique, pas celle qu'on voit dans les livres, mais l'Afrique profonde, avec ses richesses, ses joies, les gens et leur culture. Je pense qu'elle verra la vie autrement, par rapport à la France ou tout est à porté de main, ou nos enfants sont trop gâtés. C'est une bonne leçon de vie d'être là.

Durant ces quatre années, ma vison des choses à changé ici. Bien sur au départ, c'est une terre inconnue, qui devient très vite attachante. J'ai pu rencontrer des gens vrais, avec des sourires malgré la pauvreté pour certains, les enfants qui courent et qui vous disent quand vous n'avez rien " c'est pas grave, que Dieu vous bénisse". Comment ne pas être touché par ces moments là ? Il faut être là pour comprendre que nous avons de la chance et que nous n'avons pas le droit de nous plaindre. Les mauvaises humeurs, se lever du pied gauche, ça ne devrait pas exister ici au Burkina quand on voit ceux qui tendent la main pour demander une petite pièce. Se sont des gens merveilleux et les 5 années que j'aurai passé au Burkina Faso avec mon compagnon seront celles qui auront le plus comptés dans ma vie après mes enfants.

J'ai partagé des bons moments avec mes amies Burkinabès, sénégalaises, etc... et ça été très enrichissant pour moi. Les petits repas à la maison, nos discussions, les echanges sur la culture de chacune, les joies et les peines, et pour moi, une oreille attentive est mieux que les mots.

Je verrais dorénavant l'Afrique autrement et je sais qu'une partie de moi restera ici au pays des hommes intègres.

Nous avons fait le choix de venir ici pour une durée déterminée, et croyez-moi, je n'ai à ce jour, aucun regrets même si au départ en 2011, j'étais réticente. Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis me dira-t-on.

Bravo à la communauté Française qui a su s'adapter et aimer cette terre, et je crois qu'en restant unis, on continuera à faire beaucoup pour ces gens qui nous aime et qui nous respecte. Même si ce blog ne plaît pas forcément à tout le monde, il est important de réaliser que tout le monde peut se tromper et que ma vison des choses et mon coeur ne sont pas insensibles au charme de cette terre qui est l'Afrique. Je reste certaine que nous ne sommes pas là par hasard et que nous avons encore beaucoup à donner au Burkina Faso.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article